L'Europe

À la Une: la Russie, le FSB et leurs relais d’influence en Moldavie

todaynovembre 12, 2022

Background
share close

Une revue de presse préparée avec le Courrier des Balkans.

Lire la suite

Une mine de documents récupérés par les services de renseignement ukrainiens et consultés par le Washington Post révèlent les dessous de l’influence russe en Moldavie. Le député en fuite Ilan Șor, réfugié en Israël, et l’ancien président moldave Igor Dodon, aujourd’hui inculpé pour haute trahison, en sont des relais majeurs, indirectement orchestrés par le FSB.

Un mois après les législatives du 2 octobre, le nouveau parlement bulgare n’a toujours pas réussi à former un gouvernement, mais il a voté l’envoi d’une aide militaire en Ukraine, après plusieurs mois de tergiversations et de demi-mesures qui faisait de la Bulgarie l’un des seuls pays de l’UE à ne pas fournir officiellement d’armes à l’armée ukrainienne. Face à la Russie et la guerre en Ukraine, la Bulgarie reste dans une « attitude bipolaire ». Analyse.

Dans les Balkans, la prise de conscience de l’urgence climatique se fait attendre

Partagé entre l’Albanie, la Grèce et la Macédoine du Nord, le lac de Prespa est à la fois victime et marqueur de réchauffement climatique. Depuis 50 ans, son niveau ne cesse de baisser, avec des conséquences préoccupantes. Illustration en images.

La COP27 se tient du 6 au 18 novembre en Égypte. Parmi les nombreux sujets d’inquiétude au programme des discussions, celui de la fonte des glaciers. En Slovénie, il n’y en a plus que deux et ils se réduisent comme peau de chagrin.

À la tribune de la COP27, Kyriákos Mitsotákis a vanté la transition avancée de la Grèce vers les énergies renouvelables. Sans parler du fait qu’au même moment, son gouvernement annonçait la reprise des prospections gazières en mer Égée.

Le 8 novembre, la branche croate d’Extinction Rebellion organisait sa troisième marche pour le climat à Zagreb. Malgré l’actualité de la COP27 et l’urgence climatique en Croatie, le rendez-vous n’a pas eu le succès populaire escompté.

« Plan franco-allemand » et surenchère entre le Kosovo et la Serbie

Le site d’information Euractiv révèle de « source fiable » le détail du « plan franco-allemand » pour la « normalisation » des relations entre Belgrade et Pristina. Depuis septembre, les rumeurs vont bon train sur le contenu du nouveau cadre de négociations qui veut accélérer la résolution du conflit entre les deux pays.

Ces pourparlers diplomatiques ont lieu sur fond de montée des tensions entre le Kosovo et la Serbie : le 5 novembre, les représentants serbes ont quitté toutes les institutions du Kosovo, tandis que les pressions internationales se multiplient pour que Pristina suspende la mise en œuvre de son plan pour changer les plaques d’immatriculation serbes.

Le cercle vicieux du protectorat international en Bosnie-Herzégovine

Les Accords de Dayton qui ont mis fin à la guerre en Bosnie-Herzégovine en 1995 ont aussi mis en place un protectorat qui ne dit pas son nom. Et la présence du Haut représentant international contribue à bloquer la démocratie et maintenir le pays dans une interminable transition post-conflit qui ne profite qu’aux forces nationalistes. Analyse.

Milorad Dodik vient juste de retrouver son fauteuil de président de l’entité serbe de Bosnie-Herzégovine après une élection contestée. Pour consolider son emprise sur la Republika Srpska, il a commencé par multiplier par 5 son budget présidentiel, désormais bien supérieur à celui de tous les chefs d’État des Balkans occidentaux.

C’est le plus grand pèlerinage musulman d’Europe : en Bosnie centrale, l’Ajvatovica attire des milliers de fidèles depuis 500 ans. Ils marchent et prient ensemble chaque mois de juin pour que tombe la pluie. Reportage photo.

La source

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

Pour le ministre ukrainien de l’Agriculture, il faut prolonger «d’au moins un an» l’accord céréales

À l'heure où le prolongement de l'accord sur les exportations de céréales et d'engrais ukrainiens et russes est en négociation, Mikola Solskyi répond aux questions de RFI sur l'état du secteur et son avenir. Lire la suite C'est un ministre de l'Agriculture dans un pays en guerre. Nommé en mars 2022, Mikola Solskyi, ministre ukrainien de la Politique agraire et de l'alimentation, tente de maintenir à flots un secteur stratégique, chamboulé […]

todaynovembre 12, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%