L'Europe

À la Une: mission réconciliation pour Emmanuel Macron – Revue de presse française

todayoctobre 26, 2022 1

Background
share close

Après une brouille de plusieurs semaines, le président français reçoit ce mercredi 26 octobre le chancelier allemand, Olaf Scholz. « Ce n’est certes pas la première fois qu’il y a de la friture sur la ligne », note Libération. Mais contrairement aux autres dirigeants allemands qui jouaient collectif, Olaf Scholz « prouve, note le journal, qu’il préfère faire cavalier seul, avec son méga plan de soutien aux Allemands contre l’inflation énergétique, dont la France n’a pas été avertie ».

► À lire aussi : Entre Olaf Scholz et Emmanuel Macron, une rencontre pour apaiser les tensions

Ensuite, le chef de l’État aura une heure pour répondre aux inquiétudes de ces derniers mois, comme l’inflation et les retraites. Emmanuel Macron est l’invité dans la soirée de l’Événement, nouvelle émission politique de France 2.

La presse relaie l’inquiétude de la majorité, depuis sa réélection : « il manque une direction », confie une source au Parisien, « un élan », dit-on au Figaro.

« Le gouvernement guette l’étincelle depuis la rentrée », appuie Libération, qui titre : « Si les Français ont froid, Macron a peur que ça chauffe ». Le journal de gauche ne serait pas étonné de l’apparition d’un « bon vieux mouvement social », comme celui des « gilets jaunes ».

La revanche d’Agnès Buzyn

Agnès Buzyn veut mettre les points sur les « i », sur la crise du coronavirus, deux ans après son départ précipité du gouvernement. Elle assure qu’elle avait alerté sur le danger, mais qu’elle n’avait pas été écoutée à l’époque. Le Monde s’est procuré le journal qu’elle a écrit pour retracer ses derniers mois au ministère.

L’ancienne ministre détaille les messages d’alerte envoyés aux autorités sanitaires, ainsi qu’au président : « Je suis à votre disposition pour faire un point sur la situation quand vous le souhaitez », écrit-elle fin janvier 2020. Message resté sans réponse. Au Monde, la médecin de formation vit comme une injustice le fait que les Français croient qu’elle n’a rien fait. « Imaginer qu’ils aient pu penser une seule seconde que je n’ai pas mis toute mon énergie à essayer d’éviter le pire, c’est insupportable, confie-t-elle, émue. Sauver des vies, c’est le fil rouge de ma vie. »

La situation dans les hôpitaux

À l’hôpital, « on ne peut pas baisser la température des chambres à 19 degrés », explique un médecin dans La Voix du Nord. Il fait écho aux recommandations du gouvernement pour les foyers français. Dans son hôpital de Valenciennes, la hausse du prix de l’électricité double presque la facture, passant de 4,7 millions à 9 millions d’euros sur un an.

► À lire aussi : France: le gouvernement lance un «plan d’action» pour la pédiatrie et débloque 150 millions d’euros

Le quotidien libéral L’Opinion titre sur « l’état de crise permanent » dans les hôpitaux, qui détaille les maux qui les frappent : finances dans le rouge, manque de lit, absentéisme du personnel soignant. « L’hôpital public, c’est le monde de Kafka », conclut un médecin interrogé par L’Opinion.

Portrait « d’un patron brut »

C’est ainsi que le journal Le Monde décrit Patrick Pouyanné, PDG du fournisseur d’énergies TotalEnergies, qui crée régulièrement la polémique. Il y a quelques jours par exemple, il justifiait sur Twitter son augmentation de salaire qui frôlait en 2021 les 6 millions d’euros.

Le quotidien brosse le portrait d’un homme respecté, déterminé, « un volcan monté sur rouleau compresseur » qui dit ce qu’il pense et ne regrette rien. Également brut de décoffrage, comme avec cette ancienne cadre, restée anonyme, qui est au bord des larmes en évoquant les accès de colère de son ancien patron : « Quand il vous passe un savon, il y a une sidération. Cela met le cerveau en bouillie. »

Malgré cela, malgré les nombreux scandales, la grève récente d’une partie des salariés, pour ses collaborateurs, il est un as du business. « Il se mêle de tout, décide de tout, jusqu’au plan de table d’un déjeuner », décrit Le Monde. Il lit même « les courriels d’automobilistes mécontents de la propreté des toilettes d’une station-service ». Bref, Patrick Pouyanné « respire TotalEnergies, vit TotalEnergies » et fêtera en 2024 ses dix ans de règne, en même temps que les cent ans de la compagnie. 

Источник

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

Forum de Dakar: «On ne peut pas imaginer des solutions de paix en Afrique sans les Africains» – Invité Afrique

Le Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s'est achevé le 25 octobre. Un rendez-vous de réflexion, parfois de débats, autour de la thématique de la souveraineté. Il a notamment été question de la réforme du système des Nations unies, de la coopération militaire avec les partenaires étrangers, ou encore des coups d’État à répétition dans la région. Entretien avec la ministre sénégalaise des Affaires étrangères, Aïssata […]

todayoctobre 26, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%