L'Europe

Allemagne: Olaf Scholz favorable au rachat d’une partie du port de Hambourg par la Chine

todayoctobre 23, 2022

Background
share close

Le géant chinois Cosco veut racheter 35% d’un terminal à conteneurs du port de Hambourg. Un contrat en ce sens a été signé en septembre. Les opposants au projet misent sur le « nein » de l’État fédéral. Mais Olaf Scholz soutient le projet à la veille d’un voyage à Pékin.

Lire la suite

Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

Cosco est le troisième armateur mondial pour les conteneurs, avec 50 terminaux portuaires dans le monde. Pour le port de Hambourg, en perte de vitesse, l’investissement chinois serait une aubaine, une sorte d’assurance vie dans un contexte de forte concurrence.  

« Un refus de l’accord avec Cosco serait une lourde charge pour le site économique et un désavantage unilatéral de Hambourg par rapport à Rotterdam et Anvers », explique le maire de la ville Peter Tschentscher, favorable au projet. Il insiste sur le fait que Cosco n’aurait accès ni aux informations sensibles du port, ni aux processus de décision, à l’heure où l’Allemagne craint plus que tout de se jeter dans les bras des Chinois, après le choc de sa dépendance au gaz russe. 

Les opposants à l’accord avec Cosco rappellent eux les mésaventures de la Lituanie, dont les entreprises sont boycottées par la Chine depuis l’ouverture d’une ambassade à Taïwan l’an passé. Ou du port du Pirée près d’Athènes, contrôlé à 67% par Cosco. L’ambassadeur de Chine avait personnellement fait pression sur le gouvernement grec pour obtenir la levée d’un sit-in de migrants qui bloquaient l’accès ferroviaire au port en 2009. 

Berlin doit trancher sur le dossier d’ici à la fin du mois. Le chancelier allemand Olaf Scholz se rendra ensuite début novembre en Chine pour une visite officielle, un voyage qui sera le premier d’un dirigeant d’un pays de l’UE depuis novembre 2019. 

Le porte-conteneurs chinois «Cosco Shipping Aries» est déchargé à un terminal du port de Hambourg, en Allemagne, le 27 juillet 2018.

Источник

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

La France sort du Traité sur la charte de l’énergie jugé trop favorable aux énergies fossiles

Emmanuel Macron l'a annoncé ce vendredi 21 octobre à l'issue du sommet européen : la France va sortir du TCE, le Traité sur la charte de l'énergie, vieux de 30 ans. Ce texte est dénoncé par les défenseurs de l'environnement comme protégeant trop les énergies fossiles. Il est désormais repoussé par plusieurs pays européens, la France est le dernier en date. Un mouvement général pourrait être en train de se dessiner dans l'UE. Lire […]

todayoctobre 23, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%