L'Europe

Biélorussie: arrivée des premiers soldats russes du nouveau «groupement militaire» commun

todayoctobre 16, 2022 1

Background
share close

Les autorités ukrainiennes redoutaient depuis plusieurs mois de voir la Biélorussie prêter main forte activement à son allié russe et participer directement au conflit. Une crainte renforcée cette semaine par une annonce : la formation d’un régiment commun entre l’armée biélorusse et l’armée russe. Une étape de plus a été franchie samedi 15 octobre avec l’arrivée des premiers soldats russes qui rejoindront ce nouveau groupement militaire.

Lire la suite

Les images ont été publiées par le ministère biélorusse de la Défense. On y voit des trains, des camions militaires et des soldats russes accueillis par des femmes en tenue folklorique, leur présentant, conformément à la tradition slave, du pain et du sel en signe de bienvenue.

► À lire aussi : Le président ukrainien demande une mission d’observation à la frontière biélorusse

Selon les autorités biélorusses, ces soldats sont les premiers éléments du groupement militaire commun qui sera formé par les deux pays. La création de ce régiment est mise en œuvre sans que l’on en sache davantage sur ses effectifs, et surtout son ordre de mission.

« Personne ne nous a demandé de participer à cette opération »

La Biélorussie assure que la force commune sera uniquement défensive et vise à sécuriser sa frontière, menacée selon elle par l’Ukraine, la Lituanie et la Pologne. Un discours qui suscite le scepticisme de ces trois pays, qui s’inquiètent d’une participation directe de la Biélorusse à l’offensive russe menée contre l’Ukraine.

Jusqu’à présent, la Biélorussie a servi de base arrière à l’armée russe, mais elle n’a pas envoyé un seul homme combattre en Ukraine. « Personne ne nous a demandé de participer à cette opération », a déclaré vendredi 15 octobre Alexandre Loukachenko, le dirigeant biélorusse, dans un entretien accordé à la chaîne de télévision américaine NBC. 

Источник

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

Baru, cheville ouvrière du dessin – En sol majeur

Elles avaient pris la poussière, planqués sous notre lit, ces bandes dessinées de notre adolescence, aux titres inoubliables… Quéquettes blues, L’autoroute du soleil, Les Années Spoutnik. Son auteur est un copain, d’emblée, sans le connaître. Comment ne pas trinquer avec le papa de Quéquettes blues? Il dit s’appeler Baru. Un loup blanc du festival d’Angoulême plusieurs fois primé. Pour sa génération toujours en perfecto, tendance sociologique I can’t get no satisfaction, […]

todayoctobre 16, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%