Politique

Bientôt un dress code à l’Assemblée?

todaynovembre 5, 2022

Background
share close

Costume-cravate ou jean ? Comment un député doit-il s’habiller à l’Assemblée ? La question de la tenue vestimentaire s’est invitée dans le débat parlementaire. La polémique est partie l’été dernier avec l’arrivée de nouveaux députés de la France insoumise.

LFI avait déjà introduit la chemise au col ouvert, sans cravate. Mais l’arrivée de députés en jeans-baskets n’est pas du tout passée pour certains de leurs collègues de droite. Le Républicain Éric Ciotti s’en est plaint dans l’hémicycle. Une forme « d’irrespect » pour le député de la Côte d’Azur, qui lui ne quitte jamais son costume-cravate dans l’hémicycle. Éric Ciotti a demandé au bureau de l’Assemblée de se prononcer. Le bureau de l’Assemblée, c’est l’instance qui gère l’organisation interne du palais Bourbon. Les questeurs ont travaillé sur l’article 9 du règlement intérieur. On y lit : « La tenue vestimentaire adoptée par les députés dans l’hémicycle doit rester neutre et s’apparenter à une tenue de  ville ». « Tenue de ville », l’expression est un peu vague. Le bureau doit se prononcer le 9 novembre.

Eric Ciotti, député LR, ici en mai 2020.

Pour LFI, un non sujet

Les députés LR « feraient mieux de s’occuper de leurs vestes électorales », ricane un député insoumis. Plus sérieusement – quoique ! – ce commentaire d’un des cadres du groupe LFI à l’Assemblée : « Ça n’a aucun sens… où commence et où finit la notion de bien s’habiller ? » Avant d’ajouter : « Moi quand je mets une cravate j’ai l’air d’un paysan endimanché, donc je n’en mets pas ! »  Ce même député reconnaît qu’il y a quand même un standard vestimentaire à respecter : chemise et veste car« on ne peut pas représenter nos électeurs en jeans dégueulasse ».

La présidente de l’Assemblée contre le retour de la cravate

Dans l’entourage de la présidente de l’Assemblée, on minimise. « Faut vivre avec son temps, nous ne sommes pas pour le retour de la cravate », glisse une conseillère de Yaël Braun-Pivet. « On ne va pas interdire l’Assemblée à un élu de la République parce qu’il porte des baskets sales », s’agace cette même source. Et d’ailleurs, le bureau de l’Assemblée ne devrait pas rentrer dans le détail, mais préciser les choses, sans en dire trop.

Cravate ou pas, une question politique

Cela dit quelque chose de l’image que les élus veulent renvoyer d’eux-mêmes. La différence Rassemblement national/La France insoumise est parlante. Les députés RN ont l’obligation de porter la cravate ou un tailleur. Marine Le Pen veut à tout prix gagner des points de respectabilité auprès des Français. Quand les Insoumis eux veulent plutôt ressembler à tout le monde et ne pas se travestir. La question de la tenue est donc stratégique. Un cadre de la majorité l’a bien compris. « C’est complétement con » de vouloir changer les règles maintenant, s’énerve ce député Renaissance. « C’est dans notre intérêt que les LFI restent mal habillés, ça montre que nous, nous sommes des gens sérieux ». Ce même élu a déjà prévu de jeter ses costumes dès qu’il arrêtera la politique…

Источник

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

Du nouveau dans le secteur du tourisme: l’hôtellerie s’ouvre aux offres d’escapades – Chronique transports

Le palace parisien Le Ritz propose des croisières à ses clients, l'hôtelier Accor investit dans le train Orient-Express avec un succès fou... Les professionnels de l'hôtellerie ont rendez-vous à Londres du 7 au 9 novembre avec le World Travel Market. Selon Vanguelis Panayotis, PDG des sociétés de conseil MKG et Hospitality ON, le transport y aura une place de choix.  RFI : À la tête de MKG et Hospitaliy ON, vos sociétés de […]

todaynovembre 5, 2022 1

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%