L'Europe

Comme la Russie, la Biélorussie se passera désormais de McDonald’s

todaynovembre 20, 2022 2

Background
share close

C’est au tour de la Biélorussie de passer à un remplaçant pour McDonald’s. L’enseigne avait déjà quitté la Russie, comme des dizaines d’autres marques occidentales en mars dernier (Coca-Cola, H&M, Ikea…), en réaction à l’offensive russe contre l’Ukraine, le 24 février.

Lire la suite

De notre correspondante à Moscou,

Comme en Russie, les restaurants franchisés du célèbre burger américain vont reprendre le concept. Et comme en Russie, c’est la chaîne « Vkusno i tochka », ce qu’on peut traduire par « délicieux, un point c’est tout », qui va officier.

En Russie, ça marche comme ça depuis le 12 juin. En Biélorussie, ça va commencer mardi prochain, et ça va très bien se passer, dit l’homme fort de Minsk.

Moqueur, Alexandre Loukachenko s’exprimait ce vendredi 18 novembre devant un parterre d’employés du secteur de l’agroalimentaire.

Certains, en particulier parmi les jeunes, ont commencé à gémir : « Ah ! McDonald’s s’en va ! » Moi, de mon côté, je pense : « Merci mon Dieu, qu’ils partent ! » Nous devons nous-mêmes faire ce que ce McDonald’s faisait, et même le faire encore mieux. Nous aussi, on sait couper un pain en deux et fourrer dedans un morceau de viande, des frites et de la salade.

Dans les magasins de vêtements, en Russie, on trouve aussi désormais des marques biélorusses, quand d’autres, de plus en plus nombreux, s’essaient à des imitations d’Ikea.

Régulièrement, les autorités communiquent et annoncent de futures installations. Les centres commerciaux qui n’ont plus de boutiques occidentales pourraient voir arriver des marques turques et indiennes.

►À relire : En Russie, McDonald’s rouvre sous le nom « Vkusno i tochka »

La source

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

Moscou accuse l’Ukraine d’avoir exécuté plus de dix prisonniers de guerre russes

Déjà plusieurs échanges de prisonniers entre la Russie et l'Ukraine, dont le spectaculaire échange avec ceux d'Azovstal, sous l'égide de la Turquie. Mais aussi de nombreuses accusations entre les deux camps, de mauvais traitements, de tortures... et du sang. À Olenivka, dans un territoire contrôlé par les forces pro-russes, décédaient le 29 juillet dernier plus de 50 membres des forces ukrainiennes. À l'origine, une explosion dont Kiev comme Moscou se sont rejetés la responsabilité. Ce vendredi, c'est […]

todaynovembre 20, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%