L'Europe

En Espagne, le transporteur danois Maersk annonce une importante production de méthanol vert

todaynovembre 5, 2022 1

Background
share close

En Espagne, c’est une bonne nouvelle en matière de lutte contre le réchauffement climatique : le transporteur danois Maersk, qui assure environ 20% des transports maritimes de marchandises, s’est engagé à investir 10 milliards d’euros pour produire d’ici 2030 deux millions de tonnes de méthanol vert, soit 10% de ses besoins et dont une partie de la production en Espagne.

Lire la suite

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

Aux côtés du délégué général de Maersk, Pedro Sanchez était tout sourire. Lui qui se dit champion de la lutte contre la crise climatique et énergétique, a bombé le torse en expliquant que ce projet devrait permettre la création de 5 000 emplois directs, et de 85 000 indirectement.

Le géant danois s’est en effet engagé à construire deux de ses cinq centres de production en Espagne. Concrètement en Galice, à Ferrol, et en Andalousie, près de Huelva. Ces mêmes centres seront eux-mêmes alimentés en énergie par quelque 80 parcs éoliens et solaires.

L’expert Angel Galan explique le cercle vertueux que cela suppose : « Cela va permettre de décarbonater le secteur du transport. Et cela peut jouer un rôle fondamental dans la transition écologique et l’obtention des objectifs de neutralité climatique. »

Le méthanol vert, un combustible à faible émission

Il s’agit en effet de produire du méthanol vert. Ce combustible, qui émet très peu d’émissions dans l’atmosphère, s’obtient à partir de dioxyde de carbone et d’hydrogène vert, c’est-à-dire un type d’hydrogène lui-même obtenu à partir de ressources soutenables et non fossiles.

D’ici 2024, une vingtaine de transporteurs de Maersk pourraient déjà fonctionner grâce à ce méthanol vert fabriqué en Espagne. Pour Madrid, c’est une double bonne nouvelle, deux semaines après avoir signé un accord avec la France pour construire un conduit sous-marin entre Barcelone et Marseille afin d’acheminer de l’hydrogène vert.

À lire aussi: L’Espagne débloque 3 milliards pour aider les ménages modestes face à la crise énergétique

La source

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

Turquie: le chef de l’opposition risque la prison dans une enquête pour «propagation de fausses nouvelles»

En Turquie, le chef du principal parti d’opposition et possible rival du président Recep Tayyip Erdogan aux prochaines élections prévues en juin 2023 est devenu, jeudi 3 novembre, la première personne à faire l’objet d’une enquête pour « propagation de fausses nouvelles ». Cette accusation est l’article phare d’une loi adoptée mi-octobre, contre laquelle l’opposition avait tenté de faire barrage. Lire la suite Avec notre correspondante à Istanbul, Anne AndlauerLe 18 octobre, la loi à peine entrée en vigueur, le […]

todaynovembre 5, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%