L'Europe

La cause indépendantiste en période de crise – Carrefour de l’Europe

todaydécembre 12, 2022 4

Background
share close

Des manifestants brandissent des drapeaux catalans pro-indépendance «Estelada» lors d'une manifestation célébrant le quatrième anniversaire du référendum d'indépendance de 2017, à Barcelone, le 3 octobre 2021.

La cause indépendantiste est venue, en cette fin d’année, se rappeler à notre bon souvenir. En Catalogne tout d’abord. Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a annoncé, mi-octobre 2022, la fin du crime de sédition. Une annonce qui intervient un an et demi après la grâce de 9 leaders indépendantistes incarcérés. C’est donc une nouvelle preuve d’apaisement de la part du pouvoir central.

Fin novembre 2022 à Londres cette fois, la Cour suprême a refusé la demande du Parlement écossais d’organiser un nouveau référendum sur l’indépendance. Mais on peut imaginer que ce n’est que partie remise.

Alors que la crise mondiale, et la guerre en Ukraine, remettent en avant la notion d’État nation, et que l’Europe peine à avancer l’idée du fédéralisme, quel avenir pour ces indépendantismes ? Celui de Catalogne, d’Écosse, de Flandres, mais aussi du nord de l’Italie.

Invitées :

– Béatrice Giblin, géographe, directrice de la rédaction de la revue Hérodote. Elle a dirigé l’Institut de Géopolitique de Paris VIII qu’elle a fondé

– Edwige Camp Pietrain, professeure de Civilisation britannique à l’Université de Valenciennes, auteure de «L’Écosse et la tentation de l’indépendance» aux Presses universitaires Septentrion

– Barbara Loyer, géopolitologue enseignante et chercheuse à Paris VIII, co-auteure avec Nacima Baron de «L’Espagne en crise», aux éditions Armand Colin.

La source

Written by: admin

Rate it

Previous post

Politique

Victoire d’Eric Ciotti à la présidence de LR: «Il y a une possibilité de rupture interne»

Avec 53,7% des voix face au président des Républicains au Sénat, Bruno Retailleau, le député des Alpes Maritime, Eric Ciotti, a été élu ce dimanche 11 décembre, président des Républicains. Il promet de rassembler sa famille politique autour d’une droite ferme, celle du « travail, de l’autorité, de l’identité ». Décryptage des conséquences de cette élection avec Alexis Massart, politologue et directeur de l'école européenne de science politiques à l'université catholique de […]

todaydécembre 12, 2022 1

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%