L'Europe

La colère des profs et des élèves hongrois – Accents d’Europe

todaynovembre 5, 2022

Background
share close

C’est l’automne des lycéens en Hongrie. Un vaste mouvement de protestation qui prend une ampleur inédite depuis la rentrée. Depuis que 5 enseignants ont été licenciés pour avoir notamment réclamé le droit de grève. Profs et élèves unis dans une même dénonciation d’un système éducatif sclérosé, sans liberté et sans moyens… C’est le reportage à Budapest de Florence Labruyère. Et une rencontre entre les syndicats et le gouvernement est prévue lundi alors que les professeurs annoncent déjà une semaine de grève ce mois de novembre. 

Biodiversité contre camp militaire

Un camp d’entrainement militaire de l’Otan, ou la préservation de la biodiversité dans un des plus beaux sites montagneux du pays. C’est le dilemme qui se pose en pleine guerre en Ukraine à un petit État des Balkans le Monténégro

Le débat ne laisse personne indifférent et surtout pas les bergers de ce massif de la Sinjajevina qui abrite un des plus grands pâturages d’Europe sur son plateau. Leur combat pour sauver l’écosystème contre la militarisation du site a pour l’instant porté ses fruits, mais l’inquiétude est là. C’est le reportage sur place de Louis Seiller.

La bonne nouvelle : des arbres à Milan

La prochaine conférence mondiale sur le climat, la COP27 débute ce dimanche… l’occasion de parler d’une initiative tout aussi symbolique que vertueuse. En 2030 la ville de Milan dans le nord industriel de l’Italie, aura planté autant d’arbres que d’habitants… Pour les milanais et la planète, c’est plutôt une bonne nouvelle Clémence Penard.

Chaque semaine, en partenariat avec ENTR, une initiative vertueuse en Europe, à retrouver sur leurs réseaux sociaux ! 

La Chronique musique de Vincent Théval 

I’m kingfisher « The pain of happiness »

La source

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

Maha Abdelhamid, pionnière de la couleur – En sol majeur

Les Noirs de Tunisie s’organisent, verbalisent, sortent d’un silence qui aura duré jusqu’à la révolution de 2011. L’une de ces voix annonce la couleur, elle dit : «Comme toutes les femmes noires en Tunisie, j’ai porté dans mon ADN le traumatisme de l’agression, de la discrimination et des stigmatisations.»Rediffusion du 24 janvier 2021 Maha Abdelhamid, chercheuse tunisienne associée au CAREP, Centre de Recherche Arabe et Études Politiques à Paris pour un projet autour de l’Histoire et le vécu des femmes noires en Afrique […]

todaynovembre 5, 2022 1

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%