L'Europe

La Pologne se tourne vers son allié américain pour sa première centrale nucléaire

todayoctobre 30, 2022 1

Background
share close

La Pologne a choisi les États-Unis pour construire sa première centrale nucléaire. Les travaux devraient débuter en 2026 pour pouvoir mettre en route les premiers réacteurs dans dix ans. Un moyen pour la Pologne de s’affranchir en partie du charbon, qui fournit 70 % de l’électricité du pays, alors que les prix de l’énergie ont explosé depuis le début du conflit ukrainien.

Lire la suite

Avec notre correspondant à Varsovie, Martin Chabal

Cette centrale nucléaire est un investissement très attendu par une partie de la population polonaise. La production d’électricité du pays dépend à 70 % du charbon et la guerre en Ukraine a perturbé les importations. Et cet hiver, les prix grimpent en flèche, les Polonais payent leur électricité 20 % plus cher que l’an dernier. 

Alors, la Pologne s’est tournée vers son allié américain pour construire une nouvelle centrale nucléaire et diversifier son mix énergétique. Un partenaire de plus en plus stratégique pour Varsovie depuis le début du conflit en Ukraine. Varsovie a choisi le groupe américain Westinghouse, face aux offres concurrentes du français EDF et du sud-coréen KHNP.

► À lire aussi: La Pologne propose aux États-Unis de placer des armes nucléaires sur son sol

Le gouvernement polonais n’a toujours pas indiqué où sera construite cette centrale nucléaire, mais le choix pourrait se porter sur la ville de Choczewo, au nord de la Pologne, sur les côtes de la mer Baltique. 

Avec la centrale nucléaire américaine, et le parc éolien offshore et photovoltaïque prévu dans la région, cette petite ville pourrait générer 12 % des besoins en électricité de la Pologne. Mais sur place, de nombreux habitants s’opposent à ce projet qui s’implanterait au milieu de la campagne polonaise. Elle serait construite dans une zone Natura 2000, protégée par les lois environnementales de l’Union européenne.

► À lire aussi: Guerre en Ukraine: la Pologne veut s’affranchir de la dépendance énergétique envers la Russie

Источник

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

Norvège: un espion russe qui se faisait passer pour un chercheur brésilien arrêté

Il se faisait passer pour un chercheur brésilien, spécialiste des enjeux arctiques. Installé à Tromsø dans l'extrême Nord de la Norvège, un espion russe a été arrêté lundi dernier par les autorités. Son identité est désormais confirmée. Cet « agent illégal » est mis en détention provisoire pour quatre semaines, en vue d'une expulsion. Lire la suite Avec notre correspondante à Stockholm, Carlotta MorteoLes photos en attestent : José Assis Giammaria est en […]

todayoctobre 30, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%