L'Europe

La star Gülsen, la «Madonna de Turquie», devant la justice pour «provocation à la haine»

todayoctobre 21, 2022

Background
share close

Ce vendredi, la popstar turque Gülsen, que certains surnomment la « Madonna de Turquie », comparaît pour la première fois dans le cadre d’un procès pour « provocation à la haine d’une partie du peuple contre une autre ». À l’approche des élections de juin 2023, cette accusation est de plus en plus souvent brandie contre les détracteurs du président Recep Tayyip Erdoğan. Ce dernier avait appelé la chanteuse – sans la nommer – « à rendre des comptes devant la justice ».

Lire la suite

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

En avril, pendant un concert, Gülsen taquine un de ses musiciens, expliquant au public que sa « perversité » vient du fait qu’il est diplômé d’une école d’imams. En août, la vidéo surgit sur TikTok. La chanteuse est placée cinq jours en prison, quinze en résidence surveillée. Elle est accusée d’avoir «provoqué à la haine une partie du peuple contre une autre » – un crime puni de trois ans de prison par le code pénal turc.

Journalistes, politiques, célébrités ou anonymes, les enquêtes et procès pour « provocation à la haine » se multiplient ces derniers mois, dénonce l’avocat Önder Kirmizitas : « Le but est encore une fois de faire taire les voix d’opposition. Gülsen n’aurait jamais dû être arrêtée, le Code pénal précise bien que même en cas de « provocation à la haine », il faut un danger clair et immédiat pour la sécurité publique. Ce n’était pas le cas ! »

Gülsen était déjà la cible des médias pro-gouvernementaux, qui lui reprochaient ses tenues de scène et les drapeaux LGBT déployés lors de ses concerts. Pour Önder Kirmizitas, à travers la chanteuse, le pouvoir cherche à diviser un peu plus la société à moins de huit mois des élections :

« La polarisation est dans l’intérêt du président, elle lui permet de consolider sa base électorale, surtout en cette période de crise économique. Attiser les fractures religieuses, confessionnelles, ethniques… C’est l’un de ses principaux outils pour rester au pouvoir. »

Depuis son arrestation, Gülsen n’a plus donné de concert.

Источник

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

Au Royaume-Uni, qui pour remplacer Liz Truss à la tête du pays?

Six semaines à Downing Street : un record de brièveté. La Première ministre britannique Liz Truss a démissionné ce jeudi 20 octobre, face à l'impossibilité de mettre en œuvre son programme. L'échec de son plan fiscal a conduit de plus en plus de députés à appeler à son départ. Le Parti conservateur doit désormais se trouver encore une fois un nouveau chef. Lire la suite Avec notre correspondante à Londres, Emeline VinUne […]

todayoctobre 21, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%