L'Europe

La ville de Marioupol attend l’hiver avec inquiétude

todayoctobre 31, 2022 1

Background
share close

Largement abîmée par le conflit, la ville du bord de la mer d’Azov, qui a perdu beaucoup d’habitants, essaie de se préparer à l’arrivée de l’hiver. Dans les quartiers les moins touchés par les bombes et les tirs, les réparations vont plus vite, mais dans les plus atteints, dans le centre ou près de l’ex-usine Azovstal, la vie est toujours précaire.

Lire la suite

De notre envoyée spéciale à Marioupol, Anissa El Jabri

On la croise juste à côté d’un petit marché : c’est une dame chaudement vêtue et pimpante avec ses boucles d’oreilles.

D’où je viens et où je vis, c’est une partie de la ville relativement intacte, et il y a eu beaucoup de rénovation : le jardin d’enfant, l’école… De l’aide humanitaire a été distribuée, un petit marché a ouvert. Si on ne regarde pas autour de soi, ça va.

Si on ne regarde pas, par exemple, l’immeuble noirci par les flammes dans lequel elle s’apprête justement à entrer.

C’est un cauchemar, je pleure à chaque fois. Ma cousine vit seule dans ces ruines. Je ne sais pas comment elle va continuer, parce que le froid est en train d’arriver. Elle n’a pas de fenêtre, pas de porte. Rien, absolument rien.

On croise quelques enfants et adolescents avec leurs cartables de retour de l’école, des camions avec du matériel de construction, des ouvriers qui s’affairent et des vitres au pied de certains immeubles qui attendent d’être mises en places. Mais nombreux sont ceux à encore attendre, comme cette grand-mère de 72 ans croisée dans son immeuble, dans un quartier peu éloigné de l’ex-usine Azovstal.

J’ai attendu ici toute la journée, hier. Je pensais qu’ils allaient venir pour les fenêtres mais rien. Je suis allée chercher de l’eau dans une boutique mais il n’y en avait pas. Rien non plus dans la boutique suivante. Du coup, je suis allée en prendre dans un puits, j’en ai encore mal aux mains.

L’humidité automnale est déjà pesante, la neige et le gel sont pour les prochaines semaines. Ici, au bord de la mer, les températures peuvent descendre jusqu’à -15°, au plus fort de l’hiver.

Источник

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

Après une attaque de drones en Crimée, Moscou se retire de l’accord sur les céréales

Selon l'armée russe, une attaque de drones a été repoussée par sa flotte dans la baie de Sébastopol, en Crimée. Elle impute cette offensive de drones à l'Ukraine, mais également au Royaume-Uni, au centre de toutes les attentions de la Russie ce samedi, puisque Londres est également accusé par Moscou d'avoir trempé dans l'affaire Nord Stream. La Fédération russe annonce des démarches à l'ONU, et son retrait de l'accord sur les céréales. […]

todayoctobre 31, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%