L'Europe

L’Espagne n’a pas respecté les «garanties légales» des migrants, selon le défenseur du peuple

todayoctobre 16, 2022

Background
share close

Le 24 juin, 2000 subsahariens, dont beaucoup de Soudanais, avaient tenté de forcer le passage via la frontière métallique à Melilla, afin de parvenir sur le sol espagnol, et donc européen. Selon le Maroc, 23 étaient morts après une confrontation avec la gendarmerie marocaine, 37 selon les ONG. Mais aujourd’hui, la polémique revient, avec cette fois-ci les forces de l’ordre espagnole en ligne de mire, visées par le défenseur du peuple.

Lire la suite

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

« Devoluciones en caliente » est une expression espagnole qui littéralement se traduit par « renvoi à chaud ». Elle désigne la pratique policière consistant à interpeller un migrant juste après avoir passé la frontière et le renvoyer aussitôt par la force, de façon illégale et contraire à toutes les conventions. C’est précisément ce que reproche le défenseur du peuple, un organisme officiel très respecté et aussi très critique, à la garde civile.

La police espagnole en cause dans les violences à Melilla en juin

Selon le défenseur du peuple, les forces de l’ordre auraient ainsi renvoyé manu militari  470 migrants, soudanais en majorité, au Maroc en juin 2022. Certains d’entre eux ont dû ensuite affronter de nouveau la gendarmerie marocaine. Le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a répondu que c’était un mensonge, que ses policiers ont agi dans la plus stricte légalité. Pour lui, les victimes sont exclusivement dues aux affrontements entre migrants et forces de l’ordre marocaines.

Malgré tout, cette accusation est un problème pour le gouvernement Sanchez, elle a été soupesée, pensée, avaient d’être officialisée quatre mois plus tard. Nul doute que le ministère de l’Intérieur va être amené à fournir des preuves. Depuis des années, les ONG dénoncent ces renvois à chaud de migrants comme systématiques.

►À lire aussi : En Espagne, recrudescence d’arrivées de migrants aux îles Canaries

Источник

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

Royaume-Uni: les doutes de la presse britannique sur le maintien de Liz Truss au 10, Downing Street

Ce samedi 15 octobre, le nouveau ministre des Finances britannique Jeremy Hunt a annoncé, au lendemain de sa nomination par Liz Truss, que des « décisions difficiles » allaient devoir être prises pour rectifier le projet économique de la Première ministre. Dans la presse anglaise ce matin, une seule question : combien de temps Liz Truss peut encore rester Première ministre ? Lire la suite Avec notre correspondante à Londres, Sidonie Gaucher« Une chute rapide et […]

todayoctobre 16, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%