L'Europe

LIBÉRÉ, LE MARCHAND D’ARMES RUSSE CRIMINEL VIKTOR BOUT DIT SOUTENIR «PLEINEMENT» L’OFFENSIVE EN UKRAINE

todaydécembre 13, 2022 6

Background
share close

Capture d'écran de la chaîne russe RU-24 où l'on voit Viktor Bout monter à bord d'un avion russe après un échange avec la basketteuse américaine Brittney Griner à l'aéroport d'Abou Dhabi.

Libéré cette semaine dans le cadre d’un échange de prisonnier, Viktor Bout a donné l’exclusivité de sa première interview au média russe RT. L’occasion pour lui de clamer son patriotisme, soulignant qu’à ces yeux, l’opération spéciale en Ukraine était inévitable.

Lire la suite

Dans une interview au média russe RT, samedi 10 décembre, Viktor Bout a confirmé avoir « toujours » eu un portrait de Vladimir Poutine dans sa cellule pendant son emprisonnement aux États-Unis, où il avait été condamné à 25 ans de prison après avoir été arrêté en 2008 en Thaïlande. « Je suis fier d’être russe et notre président, c’est Poutine », a-t-il affirmé lors de cet entretien, quelques jours après sa libération lors d’un échange avec Washington contre la basketteuse américaine Brittney Griner.

L’offensive aurait dû avoir lieu plus tôt, estime le marchand d’armes

Cet ex-officier de l’armée soviétique, âgé de 55 ans, a également dit soutenir « pleinement » l’attaque du Kremlin en Ukraine. « Si j’en avais la possibilité et les compétences nécessaires, je me porterais volontaire », a-t-il déclaré, disant ne pas comprendre pourquoi l’offensive massive de Moscou n’avait pas eu lieu dès 2014. « Pour vous le dire franchement, je n’ai pas compris pourquoi nous ne l’avons pas fait plus tôt. En 2014, si j’en avais eu la possibilité je me serais engagé, comme volontaire », a-t-il déclaré.

► À écouter aussi : Brittney Griner échangée contre Viktor Bout: «Un gros coup pour le Kremlin»

Il s’est également présenté, à nouveau, comme un homme d’affaires qui travaillait légalement, mais qui a servi « d’exemple » pour forcer d’autres Russes à accepter des accords avec Washington, ce qu’il dit avoir refusé de faire.

L’intéressé a également démenti avoir vendu des armes aux talibans, comme l’en ont accusé des articles dans la presse américaine. « Les talibans avaient mis ma tête à prix. Donc comment dire que j’ai collaboré avec eux ? Cela n’a pas de sens », a-t-il assuré.

« La Russie n’a que deux amis et alliés fiаbles : son armée et sa flotte ! »

Enfin, il a accusé l’Occident d’encourager « un suicide de la civilisation ». « Tout ce qui se passe en Occident, c’est simplement un suicide, celui d’une civilisation : les drogues et, comment le dire en Russe, les LGBTQ+, a-t-il lancé. Imaginez qu’aujourd’hui, dans les écoles américaines, on enseigne aux élèves de CP qu’il existe 72 genres, pas seulement, par exemple, les gays et les gens normaux, mais 72 ! Je suis fier d’être russe, je sais que nous gagnerons toujours, la Russie n’a que deux amis et alliés fiаbles : son armée et sa flotte ! Tout ira bien ! »

Né, selon un rapport des Nations unies, en 1967 à Douchanbé, capitale de l’ex-république soviétique du Tadjikistan, Viktor Bout a étudié à l’Institut militaire des langues étrangères de Moscou, avant d’entrer dans l’armée de l’Air. Il a su, dès 1991 et la chute de l’URSS, selon ses accusateurs, acquérir à bas prix quantité d’armements sur des bases militaires en ex-URSS, alors en plein chaos, et les revendre dans plusieurs zones de conflit, notamment en Afrique. Ses liens éventuels avec les services russes ne sont pas connus.

(Avec AFP)

La source

Written by: admin

Rate it

Previous post

Les nouvelles générales

Environnement: comment informer? – Débat du jour

Les catastrophes climatiques se multiplient, les rapports toujours plus alarmants se succèdent… Face au réchauffement de la planète, quelle information transmettre ? Selon une récente étude de la Fondation Descartes, 72% des Français considèrent que les grands médias ne sont pas assez porteurs de solutions dans leur traitement des sujets climatiques. Les journalistes environnementaux doivent-ils être engagés ? Comment éviter de tomber dans la banalisation ? Pour en débattre : - Anne-Cécile Bras, […]

todaydécembre 12, 2022 4

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%