L'Europe

L’Ukraine donne une nouvelle estimation de ses pertes militaires

todaydécembre 3, 2022 1

Background
share close

L’exécutif ukrainien est intervenu ce jeudi 1er décembre après les déclarations la veille de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen qui avait estimé à 100 000 le nombre de soldats ukrainiens tués depuis le début de la guerre. Mais sa déclaration a provoqué un incident diplomatique, car l’Ukraine considère ses pertes militaires comme un secret défense.

Lire la suite

Plus de 20 000 civils et plus de 100 000 militaires ukrainiens ont été tués depuis le début de l’invasion de l’Ukraine en février, avait déclaré Ursula von der Leyen. Des estimations imprécises que Bohdan Senyk, le directeur de communication de l’armée ukrainienne, n’avait pas commentées. Les pertes ukrainiennes étaient une information classifiée, soumise à des restrictions, rapporte notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan. L’entourage de Volodymyr Zelensky est généralement très soucieux d’observer un silence stratégique autour du nombre de pertes ukrainiennes.

Cependant, ce jeudi 1er décembre, Oleksiy Arestovych, un conseiller de la Défense du président Zelensky, a affirmé dans un entretien avec la journaliste russe Ioulia Latynina, que le nombre de soldats ukrainiens tués était de 10 000, soit huit fois moins que le nombre de soldats russes ayant péri au combat. Un peu plus tard dans la journée, Mykhailo Podolyak, autre conseiller de la présidence ukrainienne, a donné une estimation de 10 à 12 000 soldats tués côté ukrainien.

À ce stade, il est difficile de donner un décompte précis des victimes, aussi bien militaires que civiles. Un peu plus tôt en novembre, le général américain Mark Milley a estimé à 100 000 le nombre de soldats russes mis hors combat, aussi bien tués que blessés. Ce haut gradé américain a déclaré penser que les Ukrainiens ont pu subir des pertes similaires. Une chose est sûre, en neuf mois, la guerre de la Russie en Ukraine est le conflit le plus meurtrier en un tel laps de temps, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Un incident diplomatique… qui a fédéré autour de la création d’un tribunal

La présidente de la Commission européenne a provoqué un incident diplomatique à cause d’un message vidéo où elle appelle à la création d’un tribunal pour les crimes de guerre en Ukraine. Elle a cité le chiffre de 100 000 soldats morts alors que pour l’Ukraine considère les pertes militaires comme un secret défense.

Si le message d’Ursula von der Leyen a tout de même été entendu et le débat sur un tel tribunal est relancé, la présidente de la Commission européenne a provoqué un incident diplomatique dans sa vidéo, où elle appelle à la création d’un tribunal pour les crimes de guerre en Ukraine.

La bourde d’Ursula von der Leyen sur le nombre de soldats morts en Ukraine a donné à son appel un retentissement supplémentaire : le ministère français des Affaires étrangères a par exemple publié un communiqué officiel de soutien à ce projet. La France vient ainsi à s’ajouter à cet appel émis par l’Ukraine et soutenu jusqu’ici par les trois pays baltes, rapporte notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet.

On estime que plus de 20 000 civils et plus de 100 000 soldats ukrainiens ont été tués jusqu'ici. La Russie doit payer pour ses (sic) crimes horribles, y compris le crime d’agression contre un état souverain. Et c’est pourquoi, tout en continuant à soutenir la CPI, nous proposons de créer un tribunal spécial soutenu par les Nations Unies, pour enquêter et poursuivre en justice ce crime de l’agression russe

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen fait une bourde et annonce le nombre de soldats ukrainiens morts au front

La Cour pénale internationale (CPI) est compétente pour poursuivre les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et le génocide. Mais il faudrait mettre en place une juridiction spéciale comme le tribunal de Nuremberg pour le « crime d’agression » contre un État souverain. Celui-ci s’appelait autrefois « crime contre la paix » et n’a plus été jugé depuis 70 ans

 

► À écouter aussi : «Mon fils n’est pas de la chair à canon»: la révolte des mères de soldats russes

La source

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

Do you speak l’anglais maritime? [Rediffusion] – Chronique transports

Do you speak l'anglais des marins ? Environ 40% des accidents maritimes seraient évités si les marins parlaient mieux anglais. Obligatoire dans les écoles d'officiers, la langue anglaise s'avère parfois difficile à comprendre lorsqu'elle est parlée et non écrite ! Avec près de 100 nationalités différentes sur les navires, tous les efforts pour améliorer la communication deviennent une question de sécurité publique. D'où la naissance de Prac-Mareng : de nouveaux cours d'anglais […]

todaydécembre 3, 2022 1

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%