L'Europe

Migrations: l’Union européenne critique la politique serbe des visas

todayoctobre 16, 2022

Background
share close

Un accord est en vue avec Belgrade, critiquée par certains pour son laxisme en matière de visas.

Lire la suite

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Bénazet

Réunis à Luxembourg, les ministres européens de l’Intérieur se sont penchés sur la « réactivation » de la fameuse route des Balkans occidentaux, le trajet que suivent vers l’Union européenne une partie des migrants ayant transité par la Turquie. Ils sont de plus en nombreux depuis l’été à parvenir dans l’Union européenne en transitant par les pays des Balkans, des pays qui exemptent de visas les ressortissants de plusieurs pays, contrairement à l’UE. Plusieurs pays de l’UE comme l’Autriche, la Belgique et les Pays-Bas sont à nouveau débordés par l’afflux de migrants et de demandeurs d’asile.

La ministre allemande de l’Intérieur a accusé Belgrade de dispenser de visas les ressortissants de tous les pays qui ne reconnaissent pas l’indépendance du Kosovo. Mais malgré ces critiques, appuyées par l’Autriche et la Belgique, l’UE a réussi à dessiner une ébauche d’accord avec la Serbie. La commissaire Ylva Johansson, chargé des Affaires intérieures, évoque des promesses faites à la présidente de la Commission par le président serbe en vue d’une normalisation des visas.

« C’est une précondition : quand on devient membre de l’Union européenne on doit s’aligner pleinement avec la politique de visas. Et on attend aussi des pays candidats qu’ils se rapprochent petit à petit de la politique de visas que nous avons dans l’Union européenne. Et maintenant quand nous voyons ces Cubains, Indiens, Burundais qui viennent en grand nombre dans l’Union européenne, évidemment nous devons y faire face de manière à mettre fin aux voyages sans visa qui causent certains de ces flux. »

Avec les Turcs, les Tunisiens font aussi partie des migrants dont les arrivées augmentent dans l’UE et la Serbie serait d’accord selon la Commission pour imposer des visas aux Tunisiens, aux Burundais et aux Indiens. La Commission avait évoqué la possibilité de suspendre l’accord qui permet aux Serbes d’entrer dans l’UE sans visa et cette menace à peine voilée s’adresse aussi aux voisins de la Serbie à qui l’Union demande d’agir rapidement.

Источник

Written by: admin

Rate it

Previous post

L'Europe

En Hongrie, les lycéens viennent soutenir leurs enseignants en grève

Depuis la rentrée scolaire, des manifestations ont lieu chaque semaine en soutien aux professeurs de l’enseignement public. Ces derniers sont dans le collimateur du gouvernement de Viktor Orban. Une demi-douzaine de professeurs a été licenciée, une quarantaine est menacée de l'être à son tour. Leur seul crime : avoir fait grève, pour réclamer des hausses des salaire et de meilleures conditions de travail. Des milliers de Hongrois solidaires des enseignants ont […]

todayoctobre 16, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%