L'Europe

Quand l’Ukraine incite les soldats russes à se rendre – Accents d’Europe

todaynovembre 4, 2022

Background
share close

Kiev a mis en place début septembre un dispositif baptisé « je veux vivre » et destiné aux soldats russes. Il s’agit d’une ligne téléphonique d’urgence, accessible 24/24, couplé à une plateforme internet. Au bout du fil, des Ukrainiens chargés d’aiguiller les soldats russes actuellement au front et qui voudraient déserter. L’armée ukrainienne promet aux militaires de bien les traiter, dans le respect de la Convention de Genève sur les prisonniers, de leur donner trois repas par jour et des soins médicaux. Virginie Pironon.

Limassol, la petite Moscou chypriote

À Chypre, il existe une communauté d’expatriés russes relativement importante – estimée à environ 50 000 personnes – qui s’est renforcée depuis l’invasion de l’Ukraine en février,  et plus encore ces dernières semaines, avec l’annonce par Vladimir Poutine d’une mobilisation partielle pour aller combattre sur le sol ukrainien. Symbole de cette présence russe à Chypre, la ville de Limassol – la deuxième du pays, où plus d’un habitant sur cinq est Russe – Au point qu’on la surnomme même  « la petite Moscou » ou encore « Limassolgrad ». Joël Bronner.

Réindustrialisation de l’Europe : à la recherche de main-d’œuvre qualifiée

En Autriche, l’installation de l’usine Infineon, il y a un an, était saluée comme un exemple de cette réindustrialisation par le chancelier, Sebastian Kurz. L’Europe dispose d’un atout de poids pour attirer l’industrie : la main-d’œuvre qualifiée. Mais en trouvera-t-on encore suffisamment demain ? C’est un enjeu majeur pour l’économie et la société, comme vous allez l’entendre dans le reportage de Céline Béal en Autriche.

En Turquie, certains métiers techniques ne suscitent plus de vocations… Des secteurs entiers comme le mobilier, la couture, la cordonnerie ou la réparation automobile ne trouvent personne à embaucher, malgré une demande parfois croissante. Le gouvernement tente de développer les lycées techniques, mais certaines filières tirent la sonnette d’alarme. À Istanbul, Anne Andlauer.

L’Europe du Net de Clémence Pénard : la grande peur climatique

La source

Written by: admin

Rate it

Previous post

Les nouvelles générales

Greenlandia: sur les traces du changement climatique en Arctique – C’est pas du vent

L’Arctique se réchauffe 3 à 4 fois plus vite que le reste de la planète. Les populations qui y vivent deviennent les premiers témoins des impacts concrets du dérèglement climatique. Le projet Greenlandia cherche à comprendre et à documenter les changements que connaît la petite communauté d’Ittoqqortoormiit. Un village de 350 habitants, le plus isolé du Groënland, posté à l’entrée du plus grand fjord du monde.  Le journaliste scientifique Yann Chavance nous […]

todaynovembre 4, 2022 2

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%