L'Europe

Russie: la mobilisation des hommes en Ukraine entraîne un manque de main-d’œuvre

todaynovembre 14, 2022

Background
share close

Près de 300 000 hommes russes ont été mobilisés, selon le Kremlin. Beaucoup plus, selon plusieurs ONG qui parlent de 500 000 appelés, et encore plus ont quitté le pays. Cette « mobilisation partielle » a déjà des conséquences économiques pour les entreprises russes.

Lire la suite

Jusqu’à un tiers des entreprises du secteur industriel russe font face à un manque grave de personnel, un record depuis la chute de l’URSS. C’est ce qui ressort d’une étude menée cette semaine par l’Institut Gaïdar à Moscou. L’industrie légère est la plus touchée avec près de 70% des entreprises affirmant manquer de personnel et peiner à en recruter.

►À lire aussi : Mobilisation partielle en Russie: l’incertitude et l’angoisse

Ce n’est pas la première fois que les entreprises russes connaissent des difficultés en matière de ressources humaines : le pays vit en situation de quasi plein-emploi depuis de nombreuses années, en partie en raison de sa démographie déclinante, et la reprise post-Covid, par exemple, avait déjà mis sous tension le marché de l’emploi.

Difficulté à maintenir la production

Cette nouvelle crise, considère l’auteur de l’étude, est due à la mobilisation partielle décrétée en septembre. Entre 300 000 et 500 000 hommes ont depuis été mobilisés et près d’un million d’entre eux ont quitté le pays, et cela a forcément des conséquences immédiates sur l’économie.

Les industriels russes affirment éprouver des difficultés pour maintenir la qualité et la quantité de leur production. Le ministère de la Défense avait pourtant assuré, au début de la mobilisation, qu’aucune entreprise ne verrait mobiliser plus d’un tiers de son personnel, mais l’application de ces instructions a été très aléatoire. Une difficulté supplémentaire pour un secteur déjà très éprouvé par les sanctions.

La source

Written by: admin

Rate it

Previous post

Politique

Haoues Seniguer, un politiste qui chemine

Jalousement indépendant, voilà Haouès Seniguer. Ce qui ne l’empêche pas, en tant que Maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon et Directeur du DEMAC (Diplôme d’établissement sur le monde arabe contemporain) d’être aux aguets, avec un regard acéré sur nos institutions. Après avoir lu sa République autoritaire, Islam de France et illusion républicaine (2015-2022) publié aux Editions du Bord de l’eau, il n’y aucun doute. Aux yeux de ce politiste, […]

todaynovembre 13, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%