L'Europe

Ukraine: alertes antiaériennes et coupures d’eau et d’électricité après des frappes russes

todaydécembre 6, 2022

Background
share close

Journée d’alerte en Ukraine, où en début d’après-midi, l’armée russe a encore visé quasiment toutes les régions du pays, au moyen de missiles balistiques tirés depuis plusieurs centaines de kilomètres. Cette fois encore, ces tirs ont visé les infrastructures électriques à Kiev, la capitale, comme dans plusieurs grandes villes. Mais selon les premières constatations, la défense antiaérienne ukrainienne semble avoir limité les dégâts.

Lire la suite

Aux alentours de 13h10, heure locale (11h10 TU), l’alarme a retenti dans le centre de Kiev, incitant les habitants à se mettre à l’abri dans les sous-sols, relate notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan.

Très vite, des centaines de Kiéviens se sont réfugiés dans les stations de métro de la capitale, alors qu’en périphérie de la ville, des explosions et des survols d’avions étaient signalés.

Au total, 70 missiles ont été lancés par l’armée russe ce jour en direction de l’Ukraine, selon des chiffres fournis par le commandement militaire de Kiev. Par des bombardiers russes, mais aussi depuis la mer.

Des explosions ont retenti au-dessus de plusieurs villes, mais l’armée ukrainienne se targue d’avoir abattu 60 projectiles. À Kiev, un missile s’est abattu sur des installations électriques, et des coupures préventives ont été déclenchées sur le réseau.

►À lire aussi : À Kherson, les Ukrainiens vivent sous les frappes russes

Il semble que ce soit la ville d’Odessa qui ait le plus souffert, avec deux explosions massives qui ont provoqué l’arrêt de la distribution en eau et en électricité.

Mais dans d’autres régions, Jytomyr, Soumy, Vinnytsia, Tcherkassy, il semble que des coupures d’électricité préventives aient été opérées pour empêcher des perturbations plus grandes sur le réseau.

En fin de journée, la situation semblait sous contrôle, mais un porte-parole de l’armée de l’air ukrainienne, Yuriy Ignat, appelle à la prudence, car selon lui, cette première vague de frappes pourrait avoir eu pour but de saturer la défense antiaérienne, et il s’attendait à une nouvelle vague, notamment sur les infrastructures critiques.

La situation a été prise très au sérieux par les autorités ukrainiennes, tandis que l’ambassade de France en Ukraine a envoyé un message aux ressortissants français présents sur le territoire, afin de les avertir d’une « attaque aérienne d’ampleur » sur le pays.

L’opérateur électrique ukrainien Ukrenergo a averti lundi que des coupures d’électricité en urgence devront être appliquées dans toute l’Ukraine. « À cause des conséquences des bombardements (…), pour maintenir l’équilibre entre la production et la consommation d’électricité, un système de coupures d’urgence va être mis en place dans toutes les régions d’Ukraine. L’électricité sera fournie prioritairement aux infrastructures essentielles », a annoncé Ukrenergo sur Telegram.

►À lire aussi : Ukraine : Toretsk, une ville minière réduite au froid et plongée dans le noir

La source

Written by: admin

Rate it

Previous post

Politique

À la Une: immigration, souplesse ou fermeté ?

Même s’il est sans vote, le débat promet d’être vif ce mardi à l’Assemblée nationale. Un débat sur l’immigration, en amont de la présentation d’un futur projet de loi au début de l’année prochaine. La Croix nous en résume les quatre principaux axes.« 1. La demande d’asile. Pour accélérer la procédure, l’exécutif souhaite une territorialisation de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides et de la Cour nationale du droit […]

todaydécembre 6, 2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%