L'Europe

Royaume-Uni: les conservateurs en quête de confiance avant les prochaines législatives

todayoctobre 2, 2023 20

Background
share close

Greg Hands, président du parti conservateur, lors de son discours au congrès annuel du parti le 1er octobre 2023. Lire la suite

Avec notre correspondante à Londres, Émeline Vin

C’est devant un amphithéâtre à moitié vide que s’est ouvert le congrès des conservateurs. L’objectif de cette édition : tourner la page Boris Johnson et Liz Truss et se préparer aux élections législatives de 2024, dont les conservateurs sont annoncés perdants.

« Le Parti conservateur ne sera probablement pas favori pour ces élections, estime Greg Hands, président du parti. C’est vrai que ces dernières années, nous avons eu des moments difficiles avec les électeurs. Mais laissez-moi vous dire un mot de notre formidable Premier ministre. Avec lui, les gens voient que les conservateurs font le travail et que Rishi Sunak est l’homme qu’il faut pour diriger le pays. »

Ministres de l’Écosse, de la Défense et élus locaux vantent le bilan des 13 années de gouvernement conservateur, mais surtout, tous ont un mot pour le chef de l’opposition travailliste, Keir Starmer : « Quand le Labour dirige, il dirige mal. Il n’y a pas d’enthousiasme pour Keir Starmer et certainement pas de confiance. Il est revenu sur toutes ses promesses ; cet homme dirait n’importe quoi, tant que ça l’arrange sur le moment. »

Parmi les interventions attendues ce lundi 1 octobre : le ministre des Finances Jeremy Hunt, celle de l’Éducation Gillian Keegan et l’ancienne Première ministre Liz Truss, en marge du congrès.

À lire aussiRoyaume-Uni: le congrès du Parti conservateur s’ouvre entre divisions et retard dans les sondages

Partager :

La source

Written by: admin

Rate it

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%