L'Europe

Ukraine: cérémonie au carré militaire de Kharkiv en hommage aux soldats tombés au combat

todayoctobre 2, 2023 10

Background
share close

Devant les drapeaux bleus et jaunes posés sur chaque tombe de soldats, le prêtre égrène la longue liste des membres de l’unité tombés au combat. Lire la suite

Avec nos envoyés spéciaux à Kharkiv, Anastasia Becchio et Boris Vichith 

Œillets rouges à la main, des soldats de la 113ᵉ brigade font face aux prêtres qui lisent la prière des défunts en ce samedi 30 septembre. Il y a un an, ils ont œuvré à la libération de la région de Kharkiv. Certains d’entre eux ont combattu près de Bakhmout.

La fatigue commence à se faire sentir, reconnaît le père Yuri Potykun, aumônier de la brigade. « Bien sûr, les soldats sont fatigués et chacun souhaite rentrer au plus vite à la maison, mais personne ne voudra partir d’ici tant qu’il n’aura pas rempli son devoir », assure le religieux. 

Devant une marée de drapeaux bleu et jaune, posés sur chaque tombe de soldat, le prêtre égrène la longue liste des membres de l’unité tombés au combat.

En dépit des pertes et d’une situation qui semble s’enliser, les hommes restent motivés, soutient Evhen Zadorojnij, le commandant de la brigade de la Défense territoriale : « Ils sont tous motivés. Même si, en face, ils sont plus nombreux, on les surpasse moralement. On manque d’armes, de matériel, mais nos gars ne baissent pas les bras ».

La lenteur de la contre-offensive est régulièrement pointée du doigt et la stratégie ukrainienne critiquée. Evhen Zadorojnij n’y accorde pas d’importance. « Je suis désolé, mais ils ne sont pas sur le terrain, s’agace-t-il. Eux, ils pensent qu’on doit mettre en œuvre ce qui est écrit dans leurs manuels et ils font des suppositions, mais c’est nous qui sommes à la manœuvre, qui voyons ce qui se passe. »  

Après avoir déposé leurs œillets en hommage à leurs camarades disparus, les soldats retournent vers leur base. Les familles, elles, affluent sur les tombes qui se comptent par centaines.  

À lire aussiUkraine: à Zaporijjia, les troupes chargées de la contre-offensive se heurtent au manque de matériel

Partager :

La source

Written by: admin

Rate it

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%